CONSEIL DU MOIS

Décembre

A compléter ...

CONSEIL DU MOIS

Octobre

La sève reflue des arbres et plantes, c'est l'automne dehors et en nous

Nous passons dans une autre saison, mais sommes nous à l'écoute des sensations qui accompagnent ce changement plus profond qu'il n'y parait ?
Quels sont nos besoins ? Peut-être ont-ils changé ?
Cette nouvelle année scolaire - concernés ou non par l'école - marque souvent de nouvelles activités, un nouveau rythme, de nouvelles humeurs … Mais nous continuons parfois, sans changer quoi que ce soit à notre rythme, aux besoins de notre corps, qui nous conduiraient vers d'autres comportements.
Après les conseils de détente de l'infolettre du mois d'août, je vous invite à un petit temps de pause, qui n'a pas besoin d'être long, plutôt d'être renouvelé de temps en temps. Ce temps pour écouter ce qui a changé en vous, ce corps qui nous informe de tellement de choses importantes sur nous-mêmes.
En fermant les yeux, pour découvrir ce qu'il nous dit, demande et sait … quelques minutes.
Il vous saura gré de renouer avec "l'habitant des lieux" trop méconnu, d'une intelligence pourtant dépassant l'entendement, et d'une personnalité à découvrir toujours.
Cet accord retrouvé par ce temps d'attention à soi, produit déjà un effet immédiat d'apaisement et il nous incite à plus de justesse, de respect, de mieux-être …
Vous savez sans doute ou vous lirez que cette période se prête à une détoxification de notre corps, comme le préconise la médecine chinoise. Vous aurez peut-être besoin de manger de l'artichaut, des pissenlits, du radis noir et de boire des tisanes d'aubier de tilleul, thym, romarin, chardon-marie, … ou de passer par des voies plus rigoureuses de monodiète, jeûne ou complémentation. Mais rien ne sera jamais aussi efficace qu'une bonne écoute de votre intériorité, des besoins de votre corps, d'ordre nutritionnels, repos, ressourcements, actions … car chacun est différent de son voisin sur tous les plans. Alors bonne écoute et bonne découverte de vous-mêmes.

Prenez bien soin de vous, personne ne le fera à votre place.

CONSEIL DU MOIS

Août 

La rentrée arrive avec son lot de stress, selon que l'on a des enfants à charge ou pas, car il faut reprendre un rythme qui ne nous convient pas le plus souvent. Celui du travail, avec son lot de soucis et inquiétudes, des relations plus ou moins satisfaisantes, de longues journées fatigantes et inintéressantes pour certains(e)s...

Et puis, ces pauvres parents qui doivent assumer 3 journées en une, travail, enfants, maison, tout en devant résister aux tentations  de la société des loisirs et de la consommation... 

Dans tous les cas, nous sommes toutes et tous confronté(e)s aux mêmes besoins, que l'on cherche à assouvir, parfois sans succès. Et, dans ce cas, le stress est à l'oeuvre au quotidien, faisant le lit, par sa chronicité, de pathologies diverses comme insomnies, boulimies, irritabilité, fatigue,  déprime, burn out, maladies de peau, mal de dos, maux de ventre... 

Pour les retraités, ce sont les enfants qui sont moins disponibles, l'entourage occupé par le travail, l'automne qui pointe son nez avec le corps qui en ressent les méfaits...

Mais il y a des solutions accessibles à tous, pour vivre mieux :

  •  La respiration est une des clés fondamentales : l'observer pour vérifier si elle ne se bloque pas par moments ou bien si elle se réduit et alors l'amplifier. Sachant qu'elle devrait se comparer à un ballon, c'est-à-dire gonfler et s'abaisser sur 3 niveaux : abdominal, thoracique et scapulaire (épaules). 
  • Trouver des micro-moments de ressourcementLe simple fait de fermer les yeux repose déjà amplement, d'autant plus allongé si possible et alors quelques minutes suffisent à recharger nos batteries. S'évader par l'esprit dans un souvenir agréable, voire excellent, ou dans un lieu régénérant... autant d'éléments positifs de notre histoire, auxquels on ne pense pas assez souvent. Ralentir ou arrêter quelques instants l'activité du moment... le temps de souffler et de revenir à soi... rester inactif ce temps-là. Ecouter son corps, ses besoins : trop souvent le devoir, la raison, les croyances dictent nos actes au détriment du corps et de l'essentiel. Se répéter des phrases positives, stimulantes, telles que :"je m'aime, je m'accepte, je me respecte". Éloigner tout jugement - de soi et de l'autre - ou culpabilité : la responsabilité suffit sans y ajouter un mal hypothétique. Qui est-on pour juger? 

Prenez bien soin de vous, personne ne le fera à votre place.

CONSEIL DU MOIS

Juin

Après des décennies à s’éloigner de la Nature, nous y revenons, contraints et forcés, face à toutes nos dérives.
Des pollutions de tous types, alimentaires, aériennes, énergétiques, aqueuses, sociétales nous ont envahis insidieusement, faisant le lit de nombreuses maladies, pour lesquelles les médecins n’ont pas de solution.
Il devient évident et urgent de se tourner vers le sain, c’est-à-dire, le Bio, les énergies et le transport propres, une dépollution des eaux, des relations plus respectueuses de la personne. Il serait grand temps de se préoccuper de prévention, plutôt que de réagir une fois la maladie installée, alors qu’elle est plus difficile à soigner.
Nous avons cru et croyons encore pouvoir nous détourner de la nature, notre nature, sans en subir les conséquences. La prise de conscience doit être collective mais avant tout individuelle, car chacun(e) a la responsabilité de sa propre vie et de celles de ses enfants, comme de son entourage.


Il est temps aussi de considérer l’invisible et l’impalpable, auxquels on ne s’est pas intéressés jusque-là, pour se rendre compte que là se jouent des choses déterminantes pour chaque individu. Que ce soient les pollutions ingérées de multiples façons, les énergies qui nous traversent à notre insu, les émotions que nous réprimons le plus souvent, les aliments que nous choisissons pour le plaisir gustatif, au mépris de notre métabolisme.


Il est difficile de se responsabiliser, sans bénéficier d’une sécurité de base matérielle et affective.
C’est pourquoi, nous vous donnons quelques conseils de base à appliquer facilement :


• Manger local et de saison, si possible bio ou d’agriculture raisonnée (les supermarchés vendent maintenant certains produits bio moins chers)

• Manger lentement en mâchant bien, permet de sentir la satiété et de ne pas trop manger : avantages de ne pas surcharger l’organisme en toxines et poids excédentaire et d’abaisser le coût de l’alimentation (donc de pouvoir acheter bio éventuellement)

• Privilégier les produits frais (ou cuits à basse température 90° maxi), les herbes et les épices, plus nutritifs.

• Boire de l’eau tiède ou chaude, au lever et coucher, et régulièrement en dehors des repas (pendant les repas, cela dilue les sucs gastriques = moins bonne digestion)

• Écouter son ressenti, ses émotions plutôt que des croyances, des « on-dit », le jugement des autres : source la plus juste de nos besoins et de notre réalité.

• S’exprimer par tous les moyens qui nous correspondent, et plus particulièrement émotionnellement. Les émotions exprimées servent à nous soulager des souffrances vécues ; il suffit de prendre un temps seul pour se remémorer des scènes douloureuses, pour en évacuer le poids, en exprimant la diversité des émotions ressenties, tout en s’ajustant à la force et la subtilité de celles-ci.

• Rien de tel que prendre le temps parfois, de crier de toutes ses forces, le ras le bol et la multitude des expressions retenues en permanence (dans le travail et la vie sociale), pour éviter les problèmes de sommeil, somatisations, fatigues, burn-out …

Prenez bien soin de vous, personne ne le fera à votre place.


Copyright © 2019 UniVers Santé

Search